Dans l'amphithéâtre...

Dans l'amphithéâtre du silence

peuplé de fruits de mer

là où les fourmis pullulent et sont pourvues d'ailes en

pierres précieuses

j'ai perdu une coquille

qui me signalait l'heure

et soudain je me suis retrouvée devant un miroir

qui me demandait

qui j'étais

agitée j'ai multiplié mes apparences

je me suis remémoré les enfants que j'avais été et les

songes que j'aurai voulu

être

ainsi que les instants depuis longtemps perdus

j'ai témoigné d'une succession de mille vérités qui

tombaient en silence

jusqu'à avouer

je suis tout

et me transformer en un système de systèmes

qui tournait

 

dans un silence de plomb